09.12.2019, 10:04

Yves Allegro risque quatre ans de prison

chargement
1/3  

PROCÈS Le Ministère public a annoncé vouloir requérir quatre ans de prison ferme en ouverture du procès de l’ancien tennisman valaisan Yves Allegro, accusé de viol sur une Autrichienne en Estonie. Ce dernier ne se souvient pas de cette nuit de 2014.

L’ancien joueur de tennis valaisan Yves Allegro risque quatre ans de prison ferme pour contrainte sexuelle et viol. C’est la peine requise lundi matin à Sierre par le Ministère public en ouverture de son procès. L’ancien tennisman valaisan, directeur des entraîneurs de Swiss Tennis, est accusé d’avoir abusé d’une coach de la délégation autrichienne lors d’une conférence à Tallinn en octobre 2014. Il réfute toute infraction.

A lire aussi : Sierre: Yves Allegro saura mardi s’il ira en prison (9.12.2019)

«Mon dernier souvenir de cette soirée est d’avoir bu un shot d’alcool que l’on m’a offert. Je me suis réveillé dans ma chambre, où il y avait beaucoup de vomi, avec une gueule de bois et un black-out comme je n’en avais jamais connu», a dit le prévenu, lors de son audition par le président du tribunal Stéphane Epiney.

«La victime se souvient très bien»

«Je n’avais aucune attirance pour cette femme, et j’étais embarrassé lorsque j’ai compris que nous avions passé la nuit ensemble, car à l’époque j’étais déjà en couple avec ma copine actuelle.»

A lire aussi : Tennis: Accusé de viol, Yves Allegro entend bien se défendre (21.11.2019)

«Si l’accusé ne se souvient de rien, sa victime s’en souvient très bien», a rétorqué la procureure Corinne Caldelari qui a décrit une attitude autoritaire de l’accusé et des actes sexuels violents et une gifle. Une victime absente à ce procès et représentée par deux avocats.

Directeur chez Swiss Tennis

Né en 1978 à Sierre, ce joueur de tennis suisse, professionnel de 1997 à 2011, compte trois titres en double sur le circuit ATP où il fut classé 32e en 2004.

Directeur des entraîneurs de Swiss Tennis. Ancien chef des espoirs M14, le Valaisan Allegro qui a rejoint le staff de la fédération à l’automne 2011 après s’être retiré du circuit professionnel, a notamment la charge de la planification administrative globale et la direction des coaches nationaux.

«J’ai la chance d’avoir le soutien de mon employeur et de mes proches. Je suis suivi psychologiquement à la suite de cette procédure judiciaire», a indiqué Yves Allegro devant les juges lundi.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top