22.11.2019, 05:30

Mégacomplexe ou tourisme doux, Aminona croit à son avenir

Premium
chargement
ALRV voulait ajouter cinq tours aux trois existantes, mais le TF a refusé. Le projet qui prendra place au premier plan est, lui, autorisé.

Tourisme Alors qu’un important projet immobilier vient d’être enterré par le Tribunal fédéral, la question de l’avenir d’Aminona se pose. Sans télécabine depuis 2014, l’est de Crans-Montana compte sur un autre complexe qui pourrait voir le jour. Mais sa survie peut aussi passer par le tourisme doux.

«C’est la mort de la station d’Aminona!» L’avocat Dominique Favre a lâché cette sentence dans «Le Nouvelliste», ce jeudi. Ses clients venaient d’être déboutés par le Tribunal fédéral (TF), leur projet immobilier à 200 millions de francs, le Lodge de la reine, ne se fera pas. Ils n’ont pas réussi à prouver que les chalets prévus seront bien dévolus à...

À lire aussi...

Promotion immobilièreALRV SA : Pour la seconde fois, la commune de Crans-Montana ordonne l’arrêt des travaux à la société russe à Aminona.ALRV SA : Pour la seconde fois, la commune de Crans-Montana ordonne l’arrêt des travaux à la société russe à Aminona.

projetAminona: ALRV revoit une partie de sa copieAminona: ALRV revoit une partie de sa copie

Top