09.12.2019, 10:52

Le projet de sécurisation de l’AOMC entre Collombey-Muraz et Monthey est suspendu

chargement
Le projet propose notamment une nouvelle voie de Collombey jusqu'à la gare de Monthey.

Retardé Des améliorations environnementales concernant le futur tracé doivent être apportées. Les travaux seront décalés de 2020 à 2022.

Il faudra attendre deux ans supplémentaires avant de voir disparaître le train AOMC au centre du village de Collombey. La procédure du dossier vient en effet d’être suspendue. Une décision prise conjointement par les Transports publics du Chablais (TPC), les communes de Monthey et de Collombey-Muraz ainsi que le canton.

Une suspension «pas exceptionnelle»

Ce retard est expliqué en partie par les modifications que souhaitent apporter les responsables au projet. «Nous suspendons la procédure afin de répondre favorablement à certaines demandes de riverains et aux compléments exigés par les services cantonaux et fédéraux», explique Grégoire Praz, directeur des TPC. 

Ces demandes concernent notamment des améliorations environnementales, telles que les nuisances sonores, la protection des eaux souterraines et le déplacement de la zone de gestion des matériaux hors des quartiers habités. 

A lire aussi : Le dossier de l’AOMC devant l’Office fédéral des Transports (15.03.2018)

Une année pour traiter les oppositions

«Quelques éléments n’étaient pas connus lors de l’élaboration du projet. Un giratoire, préalablement prévu, a été finalement modifié en feux de signalisation. L’impact sonore n’est plus identique et alors de nouvelles analyses doivent être considérées», détaille Grégoire Praz. 

Avec cette suspension, le début des travaux est décalé de 2020 à 2022. «Nous avions déjà pris une année de retard sur le programme initial afin de régler les oppositions. A cela, il faut ajouter douze mois supplémentaires d’études. Mais la suspension d’un dossier d’une telle envergure n’est pas exceptionnelle et il n’y a aucune remise en question fondamentale du projet», insiste le directeur des TPC.

Pas une bonne nouvelle pour Collombey

Mais avec ce retard Collombey-Muraz grimace. «Ce n’est pas une bonne nouvelle. Nous attendions avec impatience de pouvoir réaménager notre village», réagit le président Yannick Buttet. «Cependant, nous sommes conscients qu’aujourd’hui les projets prennent du temps et attendons de ce dossier qu’il soit parfait.»

Un projet validé par tous, c’est justement le souhait des TPC. «Nous avions le choix de garder le dossier tel quel et de nous confronter aux oppositions ou de reprendre notre copie pour l’améliorer et présenter un beau projet soutenu par la population», déclare Grégoire Praz.

Pour rappel, le projet, déposé en mars 2018 auprès de l’Office fédéral des transports, est devisé à 150 millions de francs. La sécurisation de l’AOMC implique la mise en site propre du chemin de fer entre Monthey et Collombey-Muraz, la démolition des voies sur la route ainsi que la construction d’un tracé indépendant pour le train.
 

A lire aussi : Une pétition remise aux TPC (21.11.2017)


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ParticipatifLe collectif Au Quai invite la population de Monthey à imaginer un nouvel espace au bord de la VièzeLe collectif Au Quai invite la population de Monthey à imaginer un nouvel espace au bord de la Vièze

PolitiqueYannick Buttet déclare son intérêt pour Berne: une annonce trop rapide pour les partisYannick Buttet déclare son intérêt pour Berne: une annonce trop rapide pour les partis

ThéâtreLa Comédillienne sous les feux de la rampe avec un nouveau metteur en scèneLa Comédillienne sous les feux de la rampe avec un nouveau metteur en scène

Communales 2020Vionnaz: le président Laurent Lattion raccrocheVionnaz: le président Laurent Lattion raccroche

Hiver gourmandTerroir et authenticité en musique, une recette à succès à MorginsTerroir et authenticité en musique, une recette à succès à Morgins

Top